Virus, confinement et mise en lumière

Le virus et les mesures de confinement permettent de mettre en lumière ce qui est caché, que la lumière commence à percer l’opacité, et qu’enfin toutes les décisions en tous genres soient de plus en plus transparentes.

Le confinement exacerbe les dysfonctionnements, les difficultés et les peurs comme un effet loupe ! Le pue est obligé de sortir.

Le couple qui se déchire depuis des années va le sentir encore plus fort, la solitude du célibat peut être encore plus douloureuse, celle des sans-abri plus forte, la violence conjugale et parentale a tout le loisir de s’exprimer, l’inquiétude pour les enfants malades augmenter, les addictions en tous genres se voir encore plus…

A un niveau sociétal, l’effet loupe fonctionne aussi : le système hospitalier, exsangue, ne peut plus assurer sa mission dans la sécurité et la sérénité, les manifestations le montraient, le virus nous le fait sentir.

 

Nous sommes obligés de voir la tâche, le point noir, le truc que l’on pouvait encore esquiver jusqu’à alors. Cela vient donner des indications précieuses sur qui l’on veut être, ce que l’on souhaite vivre.

 

Alors, soit nous allons voir en nous l’origine du pue et l’on soigne la plaie, soit on continue comme avant et l’on va à l’encontre de la fluidité de la vie, du message qu’elle nous fait certainement passer à travers ces événements.

 

Ce que j’amène via les séances d’Ennéagramme, c’est de la lumière sur le fonctionnement de la personnalité, et donc des peurs qui nous font réagir. Si on les voit, les reconnaît et les accepte, elles se font plus petites et nous agissons au lieu de réagir. Le but est de laisser plus de place à l’Etre, à notre âme pour qu’elle ait de la place pour prendre les commandes dans notre vie.